Blettes farcies comme des feuilles vigne

I’m back !! Après presque 3 mois sans cuisine je suis contente de retrouver des fourneaux (^-^) ! Cette recette je l’ai improvisée après avoir vu faire mon amie S. Avec cette recette Syrienne elle a révolutionné ma façon de cuisiner les blettes. C’est un peu limite pour la saison des blettes en Europe, mais cette recette est à garder dans les tiroirs pour le printemps !

blettes-farcies

Pour environ 15 feuilles de Blettes farcies :
15 feuilles de blettes jaunes et rouges
125 gr de riz rond
3 c. à s. d’aneth fraiche ciselée
1 c. à s. de persil plat frais ciselé
1 oignon rouge
1 tomate (optionnel en fonction de la saison)

100 ml d’huile d’olive
25 ml de jus de citron
Sel et poivre

Mettre le riz à tremper au moins 30 minutes dans de l’eau claire. Nettoyer les feuilles de blettes séparés de leurs tiges (les réserver pour un bol d’abondance par exemple). Ciseler l’oignon et les herbes, couper la tomate en petits morceaux. Égoutter le riz et mélanger le aux herbes, aux morceaux de tomate et à l’oignon ciselé. Saler, poivre au goût et ajouter un trait de jus de citron et 50 ml d’huile d’olive. Mélanger.
Commencer le façonnage des petits rouleaux. Pour celles ou ceux qui ont déjà fait des nems ou des rouleaux de printemps c’est à peu près la même technique…
Étaler les feuilles sur une surface plane, côté nervure/mat vers le haut. Distribuer une  bonne cuillère à café de riz, plus ou moins grosse en fonction de la taille de la feuille, sur le centre, un peu au dessus de l’emplacement où il y avait la queue de la feuille. Rabattre sur le riz les deux parties inférieures de la feuille, puis les côtés. Pour finir rouler sur lui même et vers le haut le petit paquet de riz. Répéter l’opération jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de farce ou de feuille. Sinon voir ici.
Disposer au fond d’une grande sauteuse 2 feuilles de blettes (les plus « moches »), puis déposer dessus les rouleaux, en rangs bien serrés, en une couche, deux maximum. Arroser avec le jus de 1 citron, l’huile d’olive restante et couvrir à hauteur d’eau, pas plus. Déposer sur le tout une assiette retournée et un cailloux par dessus. Ca empêchera les rouleaux de bouger durant la cuisson. Après l’ébullition, cuire le tous à feu très doux pendant 20/30 minutes. Laisser refroidir, et déguster à température ou tiède. Les blettes farcies se conserveront une semaine au réfrigérateur.

Publicités

Soba froides

Soba froides

Ce n’est pas encore tout à fait le cas en France mais, là où je me trouve en ce moment, c’est déjà tout à fait l’été !! Après 12h d’avion, un choc thermique et le jetlag, cette recette fut tout à fait réconfortante (-_^) !
Bon , et puis, il ne faut pas désespère, l’été va finir par arriver en Europe aussi, et c’est toujours bien d’avoir une recette fraiche sous le coude *^ ^*

Pour 2 personnes/bols :
200 gr de soba (nouilles de sarrasin 100%)
1 morceau de daikon (ou un navet frai)
1 tomate
1 cm de gingembre frai
1 c. à c. de graines de Sesame
1/2 c. à c. de wasabi
2 oeufs mollets

Quelques feuilles de mitsuba (persil japonais)
De la sauce mentsuyu

Pour la sauce mentsuyu :
250 ml de dashi (maison ou non)
50 ml de mirin (vinaigre de riz doux)
50 ml de sauce soja

Commencer par faire la sauce mentsuyu. Mettre le dashi dans une casserole, ajouter le mirin, et faire bouillir 1 minute. Eteindre le feu et ajouter la sauce soja et le sésame, laisser refroidir.
Cuire les soba selon les indication du sachet dans de l’eau non salée en les gardant fermes et en remuant. Lorsqu’elles sont cuites, passer les nouilles sous l’eau froide jusqu’à complet refroidissement. Laisser égoutter*. Râper le daikon et le gingembre.  Dresser les nouilles avec le daikon, le gingembre et la garniture du jour : ici quelques morceau de tomates, quelques feuilles de mitsuba et 1 oeuf mollet**. Pour finir ajouter un trait de ­wasabi. Servir avec la sauce mentsuyu au choix, à coté (=version japonaise), ou dans le bol (=version barbare).

* Lors de cette étape on peut garder l’eau de cuisson que l’on pourra servir en fin de repas mélanger avec le reste de mentsuyu. Il parait que c’est très bon pour la santé, puisqu’il reste pleins de nutriments du sarrasin dans l’eau de cuisson. On peut aussi l’utiliser pour épaissir une soupe. 
** Pour une cuisson parfaite des oeufs mollets : http://ifood.tv/japanese/421841-onsen-tamago-japanese-hot-spring-egg
*** Le mitsuba est riche en carotène, en potassium, en fer et contient aussi du polyphénol. On ne le trouve pas facilement en France, mais on peut le remplacer par du persil plat.