Bol d’abondance japonisant

Bol d'abondance japonais.jpg

Si l’on voulait être très japonais, il faudrait présenter chaque éléments isolément dans de la vaisselle savamment choisie, mais… Il fait chaud, la flemme s’installe et un seul bol c’est pratique !
Ce bol de fin d’été se compose de riz (en dessous), d’avocat, de tofu, d’umeboshi, de salade de concombre au shiso, de graines de sésames et de deux recettes additives que je vais m’empresser de vous donner : les shiitake réhydratés et les aubergines marinées (mushi-nasu).

Aubergines marinées :
2 belles aubergines 
4 c. à s. de sauce soja 
1 c.à s. de vinaigre de riz 
1 c.à s. d’huile de sésame grillé
1 gousse d’ail finement haché
1 c. à c. de gingembre finement haché

Couper les aubergines en petits morceaux et les faire cuire à la vapeur 8 min (dans la version traditionnelle, on coupe de petites aubergines simplement en deux et on strie la peau). Mélanger dans un bol tous les autres ingrédients. Déposer les aubergines dans un récipient creux, puis verser par dessus l’assaisonnement il faut qu’elles absorbent le plus de marinade possible. On peut servir ce plat chaud ou froid. Pour la deuxième option, laisser refroidir, couvrir et mettre quelques heures au réfrigérateur.

Shiitake réhydratés :
20 gr de shittake séchés
6 verres d’eau
3 c. à s. de sucre complet
3 c. à s. de sauce soja

Faire tremper les shiitake dans une une casserole, avec 6 verres d’eau et 1 cuillère à soupe de sucre complet durant au moins 2h. Au bout de ce laps de temps, faire monter l’eau et les shiitake à ébullition, puis laisser cuire à feu doux et frémissement jusqu’à diminution de l’eau de moitié (ça m’a pris 20/30 minutes environ). Ensuite, ajouter 2 cuillère de sucre complet et laisser cuire 10/15 minutes. Ajouter 1 cuillère 1/2 de sauce soja et laisser cuire encore 10/15 minutes. Recommencer l’opération une deuxième fois. Lorsqu’il n’y a presque plus d’eau tourner avec une cuillère en bois. Il ne doit plus y avoir d’eau à la fin et les shiitake doivent être brillants.
Mettre les champignons dans une boite hermétique et manger dans la semaine. On peut les servir entier, ou coupé en morceaux.

Nota :Cette recette demande d’avoir un peu de temps devant soit, mais avec 20 gr on en a pour plusieurs repas. Les Shiitaké rehydratés sont paradoxalement plus riche en nutriments que les frais !! Alors on ne s’en prive surtout pas !!

Publicités

Tamagoyaki (omelette japonaise)

TamagoTeriyaki.jpg

Voici une recette bien sympa, qui à toujours son petit effet, mais qui est surtout très pratique à glisser dans un bentô, pour un pique-nique ou dans un bol d’abondance (-_^) !

Ingrédient pour 1 maki (=rouleau):
4 oeufs
2 c. à s. de dashi (maison ou non) 
1 c. à s. de sauce soja
1 c. à s. de mirin
1 c. à c. de sucre (optionnel)
Huile de colza

Casser et battre les œufs dans un bol avec une fourchette. Ajouter la c. à s. de sauce soja, la c. à s. de mirin, et celle de sucre (optionnel, moi j’en mets pas, mais c’est la vrai recette…).  Mélanger le tous, et ajouter le dashi. Si on est un peu perfectionniste, on peut passer ce mélange à la passoire, pour un résultat « plus lisse », mais on peu tout à fait se passer de cette étape… Faire chauffer un peu d’huile dans une poêle à feu moyen. Mettre une petite quantité d’œufs battus dans la poêle chaude. Quand c’est presque cuit (le haut ne doit pas être complètement cuit), réserver l’omelette dans un coin de la poêle. Graisser légèrement la poêle une seconde fois à l’aide de papier absorbant, puis ajouter à nouveau une petite quantité d’œufs dans la poêle chaude. À nouveau, attendre que les œufs soient presque cuits. Commencer à rouler le premier morceau d’omelette sur le second, de façon à obtenir un petit rouleau. Répéter l’opération en veillant à graisser la poêle entre chaque couche. Continuer à faire de nouvelles couches d’omelette et à les ajouter au rouleau jusqu’à ce que toute la préparation soit utilisée. Retirer le rouleau de la poêle et le rouler assez serré dans un tapis à sushi (optionnel, si on en a pas, ça marche aussi très bien, mais c’est plus « joli » avec). Attendre que le maki d’omelette refroidisse avant de le couper en tranches de 2 cm environ.

Bon, j’avoue, c’est beaucoup plus simple avec une vidéo… Ici vous y verrez 2 versions, l’une dans une poêle rectangulaire (façon traditionnelle de faire), l’autre dans une poêle ronde (c’est comme ça que je fais)… Et puis surtout dans la deuxième version, on voit comment on peu être créatif, en ajoutant des feuilles de nori entre les couches, mais ça marche avec pleins de chose : feuilles de Shiso, ciboule, persil…

 

Soba froides

Soba froides

Ce n’est pas encore tout à fait le cas en France mais, là où je me trouve en ce moment, c’est déjà tout à fait l’été !! Après 12h d’avion, un choc thermique et le jetlag, cette recette fut tout à fait réconfortante (-_^) !
Bon , et puis, il ne faut pas désespère, l’été va finir par arriver en Europe aussi, et c’est toujours bien d’avoir une recette fraiche sous le coude *^ ^*

Pour 2 personnes/bols :
200 gr de soba (nouilles de sarrasin 100%)
1 morceau de daikon (ou un navet frai)
1 tomate
1 cm de gingembre frai
1 c. à c. de graines de Sesame
1/2 c. à c. de wasabi
2 oeufs mollets

Quelques feuilles de mitsuba (persil japonais)
De la sauce mentsuyu

Pour la sauce mentsuyu :
250 ml de dashi (maison ou non)
50 ml de mirin (vinaigre de riz doux)
50 ml de sauce soja

Commencer par faire la sauce mentsuyu. Mettre le dashi dans une casserole, ajouter le mirin, et faire bouillir 1 minute. Eteindre le feu et ajouter la sauce soja et le sésame, laisser refroidir.
Cuire les soba selon les indication du sachet dans de l’eau non salée en les gardant fermes et en remuant. Lorsqu’elles sont cuites, passer les nouilles sous l’eau froide jusqu’à complet refroidissement. Laisser égoutter*. Râper le daikon et le gingembre.  Dresser les nouilles avec le daikon, le gingembre et la garniture du jour : ici quelques morceau de tomates, quelques feuilles de mitsuba et 1 oeuf mollet**. Pour finir ajouter un trait de ­wasabi. Servir avec la sauce mentsuyu au choix, à coté (=version japonaise), ou dans le bol (=version barbare).

* Lors de cette étape on peut garder l’eau de cuisson que l’on pourra servir en fin de repas mélanger avec le reste de mentsuyu. Il parait que c’est très bon pour la santé, puisqu’il reste pleins de nutriments du sarrasin dans l’eau de cuisson. On peut aussi l’utiliser pour épaissir une soupe. 
** Pour une cuisson parfaite des oeufs mollets : http://ifood.tv/japanese/421841-onsen-tamago-japanese-hot-spring-egg
*** Le mitsuba est riche en carotène, en potassium, en fer et contient aussi du polyphénol. On ne le trouve pas facilement en France, mais on peut le remplacer par du persil plat.

Potimarron à la japonaise

Potimarron au soja

Le Kabocha est un grand classic du bentô japonais, et c’est super facile à faire !

Pour 4 personnes :
500 gr de potimarron 
1 c. à s. de sauce soja
1 c. à s. de mirin
1 c. à s. de sucre
400ml de dashi (en poudre ou maison)

Nettoyer et couper le potimarron en petits morceau, en gardant la peau. Dans une casserole, préparer le dashi, ajouter le mirin, le sucre et la sauce de soja. Y mettre ensuite les cubes de potimarron et faire cuire à feu vif. Après l’ébullition, baissez le feu et laissez mijoter pendant environ 20 minutes. Lorsque c’est prêt, présenter les morceaux de potimarron dans un plat ou directement dans un bol avec du riz. Moi j’utilise cette recette pour composer mes bols d’abondances ! ^ ^

Soupe de lentilles, kale et shiitake

Soupe Lentilles Kale et Shiitake

Encore une soupe ! Vi… C’est un peu le dîner de base chez nous, et puis celle là est un vrai cocktail de nutriments essentiels en cette saison : les shiitakés sont pleins de Zinc, les lentilles de magnesium, le kale de vitamine C et le curcuma est un puissant antioxydant… Cette soupe est encore meilleure agrémentée d’un oeuf mollet est de toasts bien croustillants ! Alors comme ce weekend il y a, à nouveau, une micro baisse de température, un bon plat tout chaud avant « d’aller dodo », y’a rien de plus réconfortant ^ ^ !

Ingrédients pour 4 bols :
250 gr de lentilles roses du Berry, rincés
1 c. à s. de ghee (beurre clarifié)
1 c. à s. de curcuma

2-3 échalotes « golden gourmet » coupées en petits dés
2-3 gousses d’ail

Une dizaine de Shiitake séchés
2 branches de thym frais
1 c. à c. de sauce de soja (Tamari)
50 ml de lait végétal (au choix)
500 ml de Dashi (bouillon) de Shiitake (voir le 1er point de la recette)
3-4 tiges de chou kale, équeutés et émincés grossièrement
Sel et poivre moulu, selon goût
4 oeufs mollet et du pain toasté, pour servir

4h minimum avant, faire tremper les Shiitake séchés dans 500 ml d’eau. Au bout de ce laps de temps égoutter les champignons en prenant soit de garder l’eau de trempage = le fameux Dashi
Apportez une casserole d’eau à ébullition. Ajouter les lentilles et laisser mijoter jusqu’à ce qu’elles soient juste tendres, soit environ 20 minutes. Égoutter et réserver (on peut aussi les faire à l’avance).
Dans un faitout, faire chauffer le ghee et le curcuma à feu moyen. Ajouter les échalotes et remuer. Les faire cuire environ 4 minutes, jusqu’à ce qu’elles soient légèrement ramollis et translucides. Ajouter les champignons émincés laisser-les cuire une bonne minute. Ajouter alors l’ail et le thym dans la casserole et remuer. Une fois que l’ail à bien parfumé le tout, ajouter le Tamari. Terminer en Incorporant le Dashi (bouillon de Shiitaké), remuer et porter le mélange à ébullition. Laisser cuire à petits bouillons pendant 5 à 8 minutes.
Dans un blender, ou dans un contenant à part avec un mixeur à bras, mixer une louche de soupe avec des champignons en veillant à ce que vous incluez suffisamment de liquide. Mixer jusqu’à ce que se soit complètement lisse, puis re-mettre ce mélange dans la casserole, avec les lentilles cuites et cuire à nouveau 5 minutes. Ajouter enfin le lait végétal, le chou émincé et remuer. Amener à nouveau le mélange à ébullition juste pour 1 ou 2 minutes, vérifier l’assaisonnement et servir. La texture finale doit être comme un ragoût épais et crémeux.
Servir la soupe bien chaude avec un oeuf mollet posé directement dans le bol (si, si c’est meilleur comme ça !) et des toasts ou tout autres accompagnements de votre choix. Yum !