Fattouch

Il parait qu’il fait chaud en France aussi (^_-) ! Le Fattouche ou Fatoush est une salade idéale pour ces chaudes soirées de juin.

Fattouche

Ingrédients pour 4 personnes :
1 petite botte de roquette (Jarjir en arabe)
1 dizaine de feuille de salade verte (type romaine)
1 dizaine de tomates cerises
1 dizaine de petit radis
1 concombre
4 tranches de pain rassi 
Melasse de grenade
1 c. à s. de sumac

Huile d’olive
Sel 
Menthe et Persil plat 

Laver et essorer les salades. Equeuter les herbes et les hacher grossièrement. Couper en quatre les tomates cerises, le concombre en morceaux. Couper les radis en rondelles très fines. Mettre le tout dans un grand saladier.
Préparer l’assaisonnement avec 2 c. à s. de mélasse de grenade et 4 d’huile d’olive, ajouter le sel et une c. à s. de sumac.
Pour terminer, juste avant de servir, faire revenir dans de l’huile d’olive le pain coupé en petits croutons. Mélanger et servir immédiatement !

Publicités

Tamagoyaki (omelette japonaise)

TamagoTeriyaki.jpg

Voici une recette bien sympa, qui à toujours son petit effet, mais qui est surtout très pratique à glisser dans un bentô, pour un pique-nique ou dans un bol d’abondance (-_^) !

Ingrédient pour 1 maki (=rouleau):
4 oeufs
2 c. à s. de dashi (maison ou non) 
1 c. à s. de sauce soja
1 c. à s. de mirin
1 c. à c. de sucre (optionnel)
Huile de colza

Casser et battre les œufs dans un bol avec une fourchette. Ajouter la c. à s. de sauce soja, la c. à s. de mirin, et celle de sucre (optionnel, moi j’en mets pas, mais c’est la vrai recette…).  Mélanger le tous, et ajouter le dashi. Si on est un peu perfectionniste, on peut passer ce mélange à la passoire, pour un résultat « plus lisse », mais on peu tout à fait se passer de cette étape… Faire chauffer un peu d’huile dans une poêle à feu moyen. Mettre une petite quantité d’œufs battus dans la poêle chaude. Quand c’est presque cuit (le haut ne doit pas être complètement cuit), réserver l’omelette dans un coin de la poêle. Graisser légèrement la poêle une seconde fois à l’aide de papier absorbant, puis ajouter à nouveau une petite quantité d’œufs dans la poêle chaude. À nouveau, attendre que les œufs soient presque cuits. Commencer à rouler le premier morceau d’omelette sur le second, de façon à obtenir un petit rouleau. Répéter l’opération en veillant à graisser la poêle entre chaque couche. Continuer à faire de nouvelles couches d’omelette et à les ajouter au rouleau jusqu’à ce que toute la préparation soit utilisée. Retirer le rouleau de la poêle et le rouler assez serré dans un tapis à sushi (optionnel, si on en a pas, ça marche aussi très bien, mais c’est plus « joli » avec). Attendre que le maki d’omelette refroidisse avant de le couper en tranches de 2 cm environ.

Bon, j’avoue, c’est beaucoup plus simple avec une vidéo… Ici vous y verrez 2 versions, l’une dans une poêle rectangulaire (façon traditionnelle de faire), l’autre dans une poêle ronde (c’est comme ça que je fais)… Et puis surtout dans la deuxième version, on voit comment on peu être créatif, en ajoutant des feuilles de nori entre les couches, mais ça marche avec pleins de chose : feuilles de Shiso, ciboule, persil…

 

Une bonne galette bretonne

Galette bretonne

Dans 2 jours c’est la chandeleur, une occasion de plus de manger une bonne galette ! Cette recette m’a été donnée par une vraie bretonne, et elle la tient de sa grand-mère… Depuis que je l’aie j’en fait de plus en plus régulièrement ! Les proportions sont parfaites, et surtout cette recette est faite pour la poêle de « madame/monsieur » tout le monde, pas besoin de crêpière professionnelle (^_-*) !

Sinon pour les fans de crêpes où pour des recettes qui change, jetez un oeil ici ^ ^.

Pour 10 galettes :
180 gr de farine de sarrasin
1 c. à s. de farine de riz
1 oeuf
500 ml d’eau 
Une pincée de sel

Idée de garniture pour 1 galette salé :
1 oeuf
Quelques morceau de cèpes poêlés (on peut remplacer les cèpes par des champignons de paris frais)
Un petit peu oignon ciselé et poêlé
Un peu de fêta de chèvre

1 c. à s. de crème de riz
Persil haché

Idée de garniture pour 1 galette sucré :
1 tte petite noix de beurre salé
1 c. à c. de sirop d’érable

Première étape faire la pâte : Verser la farine de sarrasin dans un saladier, mettre une pincée de sel fin et délayer avec l’eau, puis ajouter un oeuf battu et mélanger énergiquement à l’aide d’un fouet. Ensuite, préparez les galettes sans laisser reposer la pâte. Faire chauffer une poêle, ou une crêpière si on a, et huiler avec du ghee (beurre clarifié). Verser une louche de pâte dans la poêle bien chaude, étalez avec le dos de la louche pour lisser en formant des cercles. Faire toutes les galettes et réserver entre deux assiettes par exemple.

Galette de sarrasin version salé : Il faut maintenant préparer la garniture. Dans une sauteuse à fond épais, faire doucement chauffer l’huile, ajouter les cèpes tranchés, et laisser cuire environ 15 minutes. Saler et réserver dans un petit bol. Profiter de la sauteuse encore chaude pour faire revenir les oignons. A nouveau, saler et réserver dans un petit bol. Préparer le persil, la crème de riz et des morceaux de fêta pour tout avoir à porté de main. Faire à nouveau chauffer la poêle. Y déposer une crêpe afin de la réchauffer. Casser un oeuf, et bien repartir le blanc sur toute la surface de la galette, sans casser le jaune. Parsemer dessus les morceaux de cèpes, les oignons, un peu de crème de riz, quelques morceaux de fêta, et le persil. Rectifier l’assaisonnement au gout, et refermer les bords de la galette autour du jaune d’oeuf. Servir bien chaud avec une salade de mâche-pomme par exemple !

Galette de sarrasin version sucré : Faire à nouveau chauffer la poêle. Y déposer une crêpe afin de la réchauffer. Répartir un peu de beurre salé, lorsqu’il a fondu, servir la galette dans une assiette, pliée en 4, et recouvrir de sirop d’érable. L’association beurre salé-galette de sarrasin-sirop d’érable, c’est juste trop trop bon !