Okra/Gombo/Bhnidi à la tomate (olives et citron confit)

On continu « l’orientalisation » chez Pesto&Chorella ! Voici une recette adaptée de “Plenty” de Yotam Ottolenghi, avec quelques modifications (=sans le côté pimenté).
 Okra-Gombo-Bhnidi à la tomate olives et citron confit
Ingrédients pour 4 personnes :

1 c. à s. d’huile d’olive
1 c. à c. de coriandre en poudre
1 c. à c. de curcuma en poudre
1 oignon rouge, haché
500 gr de tomates fraîches, coupées en petits dés
400 gr de gombo/okra frais
12 olives noires dénoyautées, coupées en deux
1 cuillère à soupe de citron confit au sel
Sel et poivre

Préchauffer le four à 200°C. Préparer les gombos/ocras en « chanfreinant » la queue du légume sans le percer (il ne faut pas que les graines s’échappent durant la cuisson). Quand le four est chaud, disposer les gombos/okras sur une plaque de cuisson, recouverte de papier sulfurisé et verser un filet d’huile d’olive. Faire rôtir pendant environ 15 minutes.
Chauffer l’huile dans une poêle. Ajouter la coriandre et le curcuma et quand cela commence à frétiller, ajouter l’oignon haché. Réduire à feu moyen et faire cuir quelques minutes, jusqu’à ce que l’oignon devienne translucide. Ajouter les tomates et une tasse d’eau et laisser mijoter pendant environ 15/20 minutes. Si ça commence à attacher, ajouter un peu d’eau, la consistance doit être d’une sauce épaisse.

A ce moment, les gombos/okras doivent être cuits. Les ajouter dans la casserole, avec les olives, le citron confit finement ciselé, du sel et du poivre.
Avant de servir, on peut saupoudrer ce plat avec une cuillère à soupe d’herbes fraîches au choix. Servir en entrée avec du pain pita, ou comme ici en plat principal, accompagné de riz.

Publicités

Blettes farcies comme des feuilles vigne

I’m back !! Après presque 3 mois sans cuisine je suis contente de retrouver des fourneaux (^-^) ! Cette recette je l’ai improvisée après avoir vu faire mon amie S. Avec cette recette Syrienne elle a révolutionné ma façon de cuisiner les blettes. C’est un peu limite pour la saison des blettes en Europe, mais cette recette est à garder dans les tiroirs pour le printemps !

blettes-farcies

Pour environ 15 feuilles de Blettes farcies :
15 feuilles de blettes jaunes et rouges
125 gr de riz rond
3 c. à s. d’aneth fraiche ciselée
1 c. à s. de persil plat frais ciselé
1 oignon rouge
1 tomate (optionnel en fonction de la saison)

100 ml d’huile d’olive
25 ml de jus de citron
Sel et poivre

Mettre le riz à tremper au moins 30 minutes dans de l’eau claire. Nettoyer les feuilles de blettes séparés de leurs tiges (les réserver pour un bol d’abondance par exemple). Ciseler l’oignon et les herbes, couper la tomate en petits morceaux. Égoutter le riz et mélanger le aux herbes, aux morceaux de tomate et à l’oignon ciselé. Saler, poivre au goût et ajouter un trait de jus de citron et 50 ml d’huile d’olive. Mélanger.
Commencer le façonnage des petits rouleaux. Pour celles ou ceux qui ont déjà fait des nems ou des rouleaux de printemps c’est à peu près la même technique…
Étaler les feuilles sur une surface plane, côté nervure/mat vers le haut. Distribuer une  bonne cuillère à café de riz, plus ou moins grosse en fonction de la taille de la feuille, sur le centre, un peu au dessus de l’emplacement où il y avait la queue de la feuille. Rabattre sur le riz les deux parties inférieures de la feuille, puis les côtés. Pour finir rouler sur lui même et vers le haut le petit paquet de riz. Répéter l’opération jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de farce ou de feuille. Sinon voir ici.
Disposer au fond d’une grande sauteuse 2 feuilles de blettes (les plus « moches »), puis déposer dessus les rouleaux, en rangs bien serrés, en une couche, deux maximum. Arroser avec le jus de 1 citron, l’huile d’olive restante et couvrir à hauteur d’eau, pas plus. Déposer sur le tout une assiette retournée et un cailloux par dessus. Ca empêchera les rouleaux de bouger durant la cuisson. Après l’ébullition, cuire le tous à feu très doux pendant 20/30 minutes. Laisser refroidir, et déguster à température ou tiède. Les blettes farcies se conserveront une semaine au réfrigérateur.

Soupe épinards, brocoli et coco

Soupe épinard, brocoli, coco
Chez nous on jette rien, ou quasi… Alors que faire avec le tronc du brocoli dont on aura utilisé les fleurettes en pain de mie végétale ? Une délicieuse soupe pardi ! Avec juste une petite liste d’ingrédients, son beau vert allié au bon goût de coco donne au bol de soupe du soir un vrai petit air de vacances *^ ^* !

Pour 2 bols : 
1 tronc de brocoli, coupées en petits morceaux
1 grosse poignée d’épinards
1 petit oignon rouge, émincé

100 ml de coco cuisine

1 c. à c. d’huile coco
200 ml  d’eau
1 c. à c. de sel 

Mettre l’huile coco dans une casserole sur feu moyen. Quand elle est chaude, ajouter l’oignon émincé. Faire sauté pendant quelques minutes, puis ajouter l’eau et porter à ébullition avant d’ajouter le brocoli. Laisser mijoter juste assez longtemps pour que le brocoli soit tendre, environ une dizaine de minutes. Quand le brocoli est cuit, retirer immédiatement la soupe de la source de chaleur, ajouter les épinards grossièrement émincés et couvrir la casserole d’un couvercle. Laisser les épinards cuire à la vapeur de la soupe 3-4 minute, puis mixer au mixeur plongeant. Ajouter la crème coco et plus d’eau si besoin. Goûter et ajouter plus de sel si nécessaire. Faire tiédir à feu très doux si besoin. Servir avec des tartines de brocciu par exemple…

Patate douce et Halloumi au four

Patates douces et Halloumi au four

Voilà un petit frichti pas mal du tout !

Pour 2 personnes :
2 patates douces, pelées et coupées en cubes
2 c. à s. d’huile d’olive extra vierge
½ c. à c. de curcuma
½ c. à c. de zaatar
80g fromage halloumi, coupé en cubes
Une douzaine d’olives vertes 

1 oignon rouge, hachées
½ c. à c. de sel 
Poivre noir fraîchement moulu

Préchauffer le four à 220° C. Tapisser une plaque à pâtisserie avec du papier de cuisson. Placez les cubes de patate douce, l’huile d’olive, le curcuma, le zaatar, l’oignon, le sel et le poivre dans un bol. Bien mélanger, et étaler sur la plaque. Cuire pendant 10/15 minutes. Au bout de ce laps de temps, retirer les patates douces du four, et ajouter les olives et le fromage halloumi en cube. Remettre au four et cuire encore pendant 10 bonnes minutes. Servir chaud !

Nota : la prochaine fournée j’ajouterai des zestes de citron et des graines d’alfafa germée *^ ^*…

Oeufs Mimosa roses version Guacamole

Oeuf mimosa façon Guacamol

Encore ringard il y a quelques années, l’oeuf mimosa, ce classique du bistro français reviennent en force dans les magasines cuisine, et ça tombe bien car j’adore ça ! J’ai profité d’un brunch de Pâques pour testé les oeufs dure version « rose« . C’était assez rigolo (*^ ^*) !

Pour 4 personnes :
4 oeufs bio
1 petit avocat bien mûre
1/2 oignon rouge
1/2 jus de citron (jaune ou vert, au choix)
1/2 c.à c. de cumin en poudre
1 pincée de piment d’Espelette  
Quelques brins de coriandre fraiche
Une pincée de sel
Le jus de cuisson de betteraves (ou celui de betteraves sous vide)

La veille, plonger les œufs dans une casserole d’eau bouillante et faire cuire 9 minutes après la reprise de l’ébullition. Passer les oeufs cuits sous l’eau froide puis les écailler. Cette opération terminée, mettre les oeufs à mariner une nuit dans le jus de betterave. S’il n’y a pas suffisamment de jus, on complète avec un peu d’eau, de sorte que tous les oeufs soient  recouvert. Le lendemain, hacher finement l’oignon rouge. Faire tremper les morceaux d’oignon dans de l’eau, ça peut sembler être un détail, mais cette opération facilite hautement la digestion !  Rincer, égoutter et réserver. Couper les œuf en deux dans le sens de la longueur et prélever chaque jaune. Dans une assiette creuse écraser, à la main ou à la fourchette, l’avocat avec les jaunes d’œufs jusqu’à obtenir une purée. Ajouter l’oignon rouge, la coriandre émincée, le jus de citron, le cumin, le sel et le piment au mélange j’aunes oeufs-avocat. Farcir les œufs évidés à l’aide d’une cuillère à café ou d’une poche à douille pour les plus perfectionnistes. Réserver au frais jusqu’au moment de servir.

L’incroyable curry de betterave !

Curry de betterave
Lorsque, sur mon blog fétiche, j’ai lu cette recette pour la première fois, si je n’avais pas eu tous les ingrédients, sans exception, dans mes placards, ben je serai sûrement passée à côté, et s’eût été dommage (*^-^*) ! La liste des ingrédients peu paraitre un peu longue, mais il y a juste beaucoup d’épices : c’est un curry ! En réalité, le plus compliqué pour moi fut de couper en bâtonnets les betteraves (-_^) !
Voici donc le Sri Lankan Beetroot curry and Kale mallung de Sarah Britton, légèrement adapté et en VF :

Ingrédients pour 4 personnes/bols :
Pour le curry de betterave :
2 betteraves crues, coupées en bâtonnets  
1 gros oignon, haché finement
3 gousses d’ail, hachés finement
1 c. à c. huile de noix de coco
2 c. à c. graines de moutarde 
1 c. à c. de graines de coriandre
1 c. à c. de curry en poudre
1 c. à c. de curcuma

1 pincé de piments en poudre
1 c. à c. de cannelle en poudre
1 c. à c. de sel
400 ml de lait de coco 
1 jus de citron 
1 grosse poignée de coriandre fraiche
Pour le « mallung » de Kale :
45 gr de noix de coco desséchée

125ml d’eau de coco 
2 feuilles de kale
1 petit oignon rouge, haché finement
1 c. à c. cumin en poudre
1 c. à c. de sel

Commencer par mélanger la noix de coco desséchée et de l’eau de noix de coco dans un petit bol et laisser tremper pendant environ 30 minutes.
Dans une grande casserole faire fondre l’huile de noix de coco. Ajouter les graines de moutarde, la coriandre en grains préalablement concassées, le curry, le piment et la cannelle. Bien mélanger et faire cuire pendant une minute jusqu’à ce que ça sente bon. Ajouter l’oignon et faire cuire jusqu’à ce qu’il soit translucide. Ajouter l’ail, les betteraves et le lait de coco, porter à frémissement, puis réduire le feu et couvrir. Il faut s’assurer que le liquide ne monte jamais à ébullition ce qui ferait cailler le lait de coco. Faire cuire une quinzaine de minutes à feu très doux, jusqu’à ce que les betteraves soient tendres.
Pendant que le curry de betterave cuit, laver le kale, retirez les côtes et l’émincer grossièrement puis réserver. Dans une casserole, sur feu moyen, mettre quelques cuillères à soupe d’eau de coco et ajouter les oignons, le sel et le cumin. Remuer souvent, jusqu’à ce que l’oignon ramollisse. Au bout de quelques minutes, ajouter le chou frisé et le mélange  eau/noix de coco, remuer pour enrober et couvrir rapidement avec un couvercle afin que le chou cuise. Au bout d’une minute le chou est prêt. Retirer du feu et arroser d’un trait de citron.
Pour servir le curry, laver et hacher grossièrement la coriandre, arroser le curry de betterave d’un trait de jus de citron, mélanger et ajouter plus de sel pour équilibrer les saveurs. Ajouter la coriandre et servir immédiatement sur du riz avec le mallung de kale.