Linguini à la Pomodoro et thon vegan

Sauce tomate au thon vegan.jpg

Y a des plats qui sont impossible à photographier… Celui-ci en fait parti, toute mes photos sont floues !! Pourtant je m’étais appliquée, puisque c’était la deuxième tentative (*^ ^*) !
Bon, bref, cette recette est quasi décalquée d’un de mes blogs fétiches : Green Kitchen Stories. L’auteur explique dans son post qu’en tant que végétarien, il n’est pas spécialement à la recherche de nourriture qui « imite » les protéines animales… J’abonde dans son sens, il n’y a rien qui m’énerve plus que la fausse « boucherie » vegan… Pourtant, point de vue du goût cette recette de « thon vegan », rappelle tellement la texture et le goût de l’original que je ne vois pas comment le nommer autrement… Bon, et pi au final ce qui compte c’est que c’est bon !

Pour 4 personnes :
400gr de linguini 100% sarrasin 
Pour le « Thon » vegan

75 g de graines de tournesol 
1 petite échalote
3 c. à s. de câpres 
1 c. à s. de jus de citron
1 c. à s. d’huile d’olive 
Sel 
Pour la Sauce Pomodoro (=sauce tomate et basilic)
1 oignon
2 gousses d’ail
2 c. à s. d’huile d’olive
4 belles tomates fraiches ou une boite de tomates entières (maison ou non)
1 c. à c. de curcuma

1 poignée de basilic frais 
Sel et poivre 

La veille : Faire tremper les graines de tournesol, c’est une étape importante si l’on veut obtenir la bonne texture, il vaut mieux ne pas la sauter ! Le lendemain, mettre tous les ingrédients dans un mixer jusqu’à obtenir un mélange grossier.
Pour la sauce tomate : Peler et hacher finement l’oignon et l’ail. Placez une grande casserole sur feu moyen et ajouter l’huile d’olive. Faire revenir l’oignon, l’ail et le curcuma pendant quelques minutes. Ajouter les tomates coupées en morceaux, le sel et le poivre. Porter à ébullition, réduire le feu et laisser mijoter pendant environ 30 minutes. Ajouter le basilic haché en fin de cuisson, pour ne pas perdre les arômes. Faire cuire les pâtes selon les instructions de l’emballage. Lorsque la sauce tomate est prête, ajouter les 2/3 du « thon », garder le reste pour servir. Répartir les pâtes dans 4 bols, garnir de sauce tomate, de basilic, et d’un filet d’huile d’olive (ici j’avais même rajoutés des petites tomates cerises).

Publicités

Gaspacho vert

Gaspatcho vert.jpg

Cela fait pas mal d’années maintenant que je fais cette recette de gaspacho vert… Trouvé à l’époque dans un Elle à Table et adapté par la suite aux contenu des placards, c’est carrément devenu un incontournable de l’été depuis que j’ai un extracteur de jus ! Maintenant pour celles et ceux qui n’auraient pas cet appareil miracle, avec un mixer ou un blender, rassurer vous ça marche aussi très bien. Le résultat sera plus épais mais tout aussi bon (*^ ^*) !

Ingrédients pour 2 bols :
1 beau concombre
4/5 belles feuilles de basilic
1 gousse d’ail 
1 tomate coeur de boeuf (moyenne)
10 olives vertes dénoyautés
1 c. à c. de câpres
1 yaourt de brebis brassé
15 gr de graines de tournesol
2 c. à c. d’huile d’olive
Sel, poivre, piment d’espelette au goût

Peler et dégermer la gousse d’ail. Ensuite, la blanchir 3 mn dans l’eau bouillante. Laver et  détailler la tomate en petits dés, réserver. Tailler les olives en rondelles, réserver. Laver et sécher les feuilles de basilic.
Avec un mixer ou un blender : peler, épépiner et mixer finement le concombre avec le basilic et l’ail blanchi et réservé. Faire ensuite griller à sec les graines de tournesol dans une poêle. Server le gaspacho dans le bol et déposer ensuite par dessus, le yaourt, quelques dès de tomates, des olives, quelques câpres, et les graines de tournesol dorées. Terminer avec un peu de sel et de piment, et un filet d’huile d’olive et servir.
Avec l’extracteur de jus : mettre le concombre lavé et coupé en morceau, le basilic et l’ail directement dans la machine et réservé. Dans deux bols, déposer un peu de yaourt, déposer quelques dès de tomates, des olives, quelques câpres, et les graines de tournesol dorées. Saler priver, ajouter un peu de piment, et un petit filet d’huile d’olive. Poser les bols sur la table et servir le gaspacho de concombre délicatement sur les côtés, comme au resto… Effet « boeuf » garanti !